Etablissement Pénitentiaire pour Mineurs

La Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) est chargée, dans le cadre de la compétence du Ministère de la Justice, de l’ensemble des questions intéressant la justice des mineurs et de la concertation entre les institutions intervenant à ce titre. Elle met en œuvre les décisions des tribunaux pour enfants dans les structures de placement et de milieu ouvert et assure le suivi éducatif des mineurs détenus. Au quotidien, les professionnels de la PJJ mènent, en équipe pluridisciplinaire (éducateurs, assistants sociaux, psychologues, professeurs techniques, infirmières) et en partenariat avec d’autres ministères (Éducation nationale, Santé, Culture, Sports…) des actions d’éducation, d’insertion sociale et professionnelle au bénéfice des jeunes sous protection judiciaire (au pénal ou au civil) et de leur famille. 

Le déploiement d’activités socio-éducatives, sportives et culturelles constitue des supports importants de la prise en charge globale du jeune. Ces activités se déclinent notamment dans le champ culturel.


Convaincue de l’intérêt de la médiation artistique auprès de ces jeunes placés sous mains de justice et de la pertinence de l’outil pour accompagner le travail des éducateurs, la FOL du Rhône et de la métropole de Lyon souhaite mettre met en relation la PJJ et des équipes artistiques professionnelles porteurs de projets artistiques éducatifs, innovants et citoyens. Par la pratique artistique, la FOL du Rhône espère mettre à la disposition de chacun des espaces de dialogue et de création qui contribuent à renforcer l’estime de soi, le pouvoir d’agir, et à questionner son rapport au monde. 

« Correspondance »


L’enjeu du projet « Correspondance » pour l’EPM est de diversifier l’offre d’activités socio-éducatives au sein de l’établissement durant les vacances d’été, période durant laquelle la PJJ  a la charge de mettre en œuvre un programme d’activité en l’absence des services de l’éducation nationale. La FOL du Rhône et de la Métropole de Lyon propose quant à elle de coordonner une proposition artistique hybride, tirant partie des contraintes sanitaires actuelles et en adéquation avec les besoins de l’établissement.

Suite à la proposition de l’artiste plasticien Samuel, Projet_Reoh, issu du mouvement graffitis et peintre contemporain, le projet artistique « Correspondance » s’est déroulé à la fois à distance et en présence des jeunes. De l’intimité de la cellule et dans le secret de la correspondance, vers la rencontre et l’exposition collective, dans la prison et à l’extérieur, « Correspondance » est un projet qui fait le pari de l’implication individuelle des jeunes mineurs sous main de justice, pour les amener ensuite vers un projet collectif de création et d’exposition, en impliquant autour d’eux une équipe d’éducateurs et de surveillants. Après plusieurs séances de travail seul à partir d’esquisses envoyées par l’artiste, les jeunes ont pu présenter leur travail et le réaliser sur de plus grands formats avec l’aide de l’intervenant. 

Parallèlement aux ateliers de dessins, Samuel a réalisé une fresque sur la façade du pôle socio-éducatif de l’EPM de Meyzieu, sous le regard intrigué et curieux des jeunes.  Ce projet a permis d’imaginer de nouvelles collaborations entre l’EPM et la FOL 69 pour 2022.